Centre de santé de SOA (20km de Yaoundé)

Ce centre de santé dénommé aujourd’hui centre Marie Madeleine Mbi, médecin, religieuse, fondatrice de ce centre, décédée en juin 2011, a été construit pour répondre aux besoins de la population locale en matière de santé. Une sage- femme assure également à la demande des permanences pour les accouchements et les conseils et soins périnataux.

En dehors des naissances, le centre de santé intervient auprès des enfants et adultes souffrant de différentes pathologies (paludisme, problèmes respiratoires, digestifs, hypertension…..) Amitié Cameroun a contribué au financement du centre de santé, aidé par la ville de Quimper, le Conseil Général, le Conseil Régional et ses propres finances pour un coût total d’opération de 75500 euros.

Amitié Cameroun contribue également aux salaires des infirmières et à l’achat de matériels et fournitures.


Le puit et le centre

panneau à l'entrée du centre

bouquet d'accueil

Puit Soa

centre de santé Soa

centre de santé 2

devant la chefferie

logement des infirmières

chez la chef de village

les infirmières

Rachel et Honorine infirmières

cahier de l'accueil des malades

chambre de la maternité.JPG

chambre

lits dans la réserve



Rencontre avec une femme remarquable


Marie Madeleine



Marie madeleine a quitté notre monde après une cruelle maladie notre monde en juin 2011 pour en rejoindre un autre qu'elle avait spirituellement choisi.

Elle demeure l'hôtesse, l'amie, le mèdecin, la femme, la religieuse au visage unique de bonté et d'abnégation tourné vers autrui avec la ferveur, la tension et l'immense éclat d'amour qui habitent les âmes comme la sienne. Nous pouvions compter sur elle car elle prenait tout à coeur mais avec une rare intelligence et un souci de l'efficacité que sa formation de mèdecin avait sans doute parfait en elle.

Le centre de santé de Soa porte désormais son nom. Bien sûr personne ne l'aurait oubliée sans cela mais le symbole de ce baptême coincide avec son engagement fonciers pour ses compatriotes, les femmes et leurs enfants plus particulièrement, et aussi avec le lien qu'elle fortifiait entre notre action ici à Amitié Cameroun et les réalisations au Cameroun grâce à l'institut Missionnaire de la Résurrection dont elle était l'un des piliers. Le bout de chemin que certain d'entre nous avons parcouru avec elle comme une mission d'homme pour les homees, restera tracé en notre m"moire et notre esprit d'un grand trait de lumière.

Rescuitat in pace

Henri Henaff