Séjour au Cameroun de Marie-France Béziers et Danielle Lemire Du 25 septembre au 16octobre 2014

Nous avons séjourné dans les différents lieux de vie de notre partenaire les Sœurs missionnaires de l’Institut:

Yaoundé, Ebolowa, Ombessa , visité des écoles et foyers de l’enfance Obili, Saa .

Notre constat :
Que les besoins sont toujours des priorités

Accès à l’eau

A Yaoundé, les heures d’arrivée d’eau au robinet sont rares, il faut en permanence surveiller pour remplir les récipients, même la nuit. Dans toutes les maisons des seaux, bassines sont remplis d’eau en permanence pour les besoins. Dans une école de près de 300 enfants à Ebolowa, pas d’eau, pas de sanitaires ni de latrines. Les petits font leurs besoins dans un coin de la cour au moment de la récréation. Amitié Cameroun ale projet de financer la construction d’un puits dans cette école pour 2015. Espérons que nos demandes de subventions aboutissent vite !!!

Les foyers de l’enfance

Les foyers de l’enfance sont des lieux de vie ou malgré le peu de moyen règne une joie de vivre . A Obili quartier de Yaoundé il y a 28 enfants de 4 à 15 ans . A Saa 100 km environ au Nord de Yaoundé, il y a aussi 28 enfants sourds et muets de 3 à 13 ans . Dans les deux foyers le quotidien est bien géré par les Sœurs responsables. Mais bien sûr les finances manquent et le superflu n’existe pas. Les enfants participent spontanément aux tâches quotidiennes, les grands aident les petits. Ce qui était manquant c’est que les enfants n’aient pas de vêtements personnels, ils regardent les vêtements qui sèchent sur le fil à linge et se servent. Nous avons fait beaucoup de photos et on pourra expliquer notre séjour. La vie au Cameroun ne semble pas facile, les petits boulots fleurissent dans les rues. Quand les parents peuvent payer l’inscription annuelle, les enfants sont scolarisés, ce n’est pas toujours le cas. Nous avons visité plusieurs écoles, la discipline est de rigueur.

Foyer de l’enfance de Kribi

Nous nous sommes rendues à Kribi mais depuis le décès de Monseigneur BefeAteba en juin le foyer de l’enfance est mis en veille, certains enfants ont rejoint d’autres foyers ou sont placés dans des familles.

Le centre de santé de Soa

Lors de notre visite au centre de Santé, nous avons rencontré les infirmières, on constate que la fréquentation est moindre depuis le décès de Marie Madeleine. Amitié Cameroun participe au paiement du salaire des infirmières. Pendant notre séjour nous avons fait l’achat d’un frigo pour la conservation des vaccins et médicaments.

La porcherie de Nolkoumou

Tout va bien à la porcherie, le lieu est très bien entretenu et le cheptel se porte bien, 2 truies mettront bas courant novembre. Quand les porcelets seront engraissés ils pourront être vendus et cela devrait aider pour plus d’autonomie financière pour l’achat de la provende (l’aliment des porcs) , les vaccins et les visites du technicien.

Nous allons poursuivre notre aide pour continuer à soutenir :

Les Soeurs de l'Institut camerounais , notre partenaire

 

Pendant ce séjour nous avons pu voir toutes les Soeurs camerounaises dans leurs différents lieux de vie et de ce fait partager leur quotidien.

A Yaoundé , Ebolowa , Ombessa , Nkolkoumou .

Nous sommes ravies de ces échanges et partages qui vont nous permettent de mieux cerner les besoins pour les projets d'aide dans le futur .


Merci , à tous , celles et ceux qui apporteront leur aide d’une façon ou d’une autre pour avancer dans le soutien à nos actions auprès de notre partenaire au Cameroun .